• Technip entend supprimer 6.000 emplois

    eco2013: Tout va bien... l'Espagne en pleine croissance...
    le chômage baisse aux États-unis....

    ET MON CUL C'EST DU POULET ???????????? (désolé ....raz-le bol d'entendre des conneries)
    La vérité: Le monde consomme moins, L'ÉCONOMIE MONDIALE EST AU RALENTI.......

    Source: http://www.20minutes.fr/economie/1646979-20150706-technip-entend-supprimer-6000-emplois

    Le groupe d'ingénierie pétrolière Technip, qui avait jusqu'ici plutôt bien résisté à la chute des prix du brut, doit finalement lui aussi se résoudre à des coupes drastiques dans ses coûts et ses effectifs.

    6.000 emplois à la trappe

    Confronté à la réduction des investissements des compagnies pétrolières et gazières, le groupe français a annoncé lundi la suppression de 6.000 emplois dans le monde dans le cadre d'un plan de restructuration visant à réaliser 830 millions d'euros d'économies en 2016 et 2017. Aucune répartition par pays n'a été communiquée.

    Actuellement, le groupe emploie 38.000 personnes et est présent dans 48 pays. Les effectifs seront informés et «leurs représentants consultés localement en temps voulu», a précisé le groupe dans un communiqué.

    En avril, tout allait bien...

    Alors qu'en avril dernier, Technip assurait encore que son carnet de commandes était important et qu'il n'envisageait pas de réduire ses effectifs, le groupe rejoint ainsi la liste des sociétés de services para-pétroliers obligées de revoir leur stratégie dans ce contexte.

    Le franco-américain Schlumberger a déjà annoncé la suppression de 20.000 postes, soit 15% de ses effectifs, comme ses deux principaux concurrents, Halliburton et Baker Hughes, qui ont également décidé d'allier leurs forces pour créer un nouveau géant mondial.

    Jusqu'ici, Technip avait plutôt bien résisté à la chute des prix du pétrole, même s'il avait déjà commencé à réduire ses coûts commerciaux, administratifs et généraux de 69 millions d'euros l'an dernier, et encore de 11 millions d'euros au premier trimestre. Il misait notamment sur son statut de multi-spécialiste et sur sa capacité à discuter très en amont avec ses clients pour concevoir des projets les moins coûteux possibles.

    «Un environnement encore plus compliqué» à venir

    «Technip prévoit un environnement encore plus compliqué et c'est pour cela que nous lançons un plan proactif de restructuration et que nous accélérons nos réductions de coûts», a cette fois expliqué Thierry Pilenko, le PDG du groupe lors d'une conférence téléphonique.

    «Etant donné ce que nous avons observé ces dernières semaines, et malgré notre important carnet de commandes, je crois que c'est le bon moment pour mettre en place ces mesures (...) pour renforcer le groupe», a-t-il ajouté.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :