• Greenpeace dénonce les « pesticides pour tous » chez Leclerc

    source: http://news.radins.com/actualites/greenpeace-denonce-les-pesticides-tous-chez-leclerc,14925.html?utm_source=newsletter_jt_13h&utm_medium=email&utm_campaign=26-10-15

    Greenpeace s'est trouvé un bouc-émissaire en s'attaquant aux supermarchés Leclerc. L'association écologiste dénonce, derrière les prix bas, des fruits et légumes de piètre qualité, contaminés.

    Derrière les prix bas, des pesticides, dénonce Greenpeace.

    Des résidus de pesticides dans les deux fruits et légumes les plus consommés

    C'est en déroulant une banderole géante sur un hypermarché Leclerc, dans la banlieue de Toulouse, que Greenpeace a décidé de taper du poing sur la table afin de dénoncer le danger des pesticides dans l'alimentation. D'après des tests réalisés par l'association, les pommes et les pommes de terre, qui sont les produits les plus vendus dans les rayons fruits et légumes, sont contaminés par les pesticides, à l'exception des produits bio.

    Si Leclerc est visé, c'est parce que l'enseigne représente 20 % du volume des ventes de la grande distribution en France, mais aussi parce que Leclerc est de loin l'enseigne dont la communication sur les prix est la plus offensive. C'est d'ailleurs en détournant les codes de communication de Leclerc que Greenpeace a monté son opération.

    Leclerc se revendique en pointe dans la lutte contre les pesticides

    Leclerc a aussitôt réagi à l'attaque de Greenpeace, affirmant être même en avance sur les réglementations européennes en la matière. De même, Leclerc souligne que les produits mis à la vente dans ses magasins sont régulièrement contrôlés par des laboratoires indépendants. 

    Rappelons que la présence de résidus de pesticides est autorisée par la réglementation, mais dans une certaine limite. Ce que dénoncent les détracteurs des pesticides, c'est l'ignorance, en l'état actuel du savoir scientifique, des conséquences de l'effet cocktail, à savoir l'accumulation de produits chimiques d'origines diverses dans l'alimentation, et leurs possibles interactions délèteres. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :